Découverte des Amériques : Colomb, Vespucci, les Vikings ou d'autres encore ?

Pour nous, Européens ayant écrit l'histoire selon notre propre prisme, la découverte de l'Amérique a été le fait de Christophe Colomb.

 

On sait aujourd'hui que la vérité est différente, d'autres civilisations ayant "découvert" le Nouveau-Monde plus tôt dans l'histoire. Néanmoins, on peut reconnaître un mérite au navigateur génois : avoir révélé l'existence du continent à l'Occident et par extension à une grande partie du monde.

 

Synthèse des différentes thèses

 

. Le peuplement de l'Amérique durant la préhistoire.

 

Les scientifiques, archéologues et paléontologues, ont émis différentes thèses sur les dates de peuplement du continent par des populations venues d'Asie ayant traversé la Béringie, un pont terrestre existant alors devenu aujourd'hui le Détroit de Behring. Deux théories s'affrontent, la première date l'émigration entre 13 000 et 16 000 avant notre ère, durant le dernier épisode glaciaire important ayant permis le passage, l'autre de plus en plus acceptée fait remonter celle-ci à 25 000 ou 30 000 ans. S'il s'agit d'une controverse entre spécialistes - les deux thèses semblant être l'une et l'autre plausibles avec deux vagues de peuplement successifs - il est néanmoins clair que l'Amérique était peuplé bien avant ses prétendues découvertes...

 

. La découverte par les Vikings

 

C'est aujourd'hui une évidence historique, accréditée par des découvertes archéologiques : Les Vikings, avec à leur tête Leif Eriksson, ont bien débarqué sur le nord du continent aux environs de l'an 985.

 

Une colonie a d'ailleurs été formée sur la pointe septentrionale de l'Ile de Terre-Neuve au Canada baptisée Vinland par Erik le rouge, de la vigne vierge proliférant sur ces terres.

 

La colonie, appelée Leifsbudir, aurait été habitée irrégulièrement jusqu'en 1006, date à laquelle les Scandinaves quittent définitivement l'Amérique du Nord après de violents affrontement avec les autochtones ayant notamment provoqué le décès du jeune frère de Leif Eriksson.

 

Si la découverte du continent par les Vikings est depuis les années 1960 attestée, l'occident n'y a prêtée aucune attention des siècles durant malgré l'existence d'une littérature abondante relatant les exploits d'Erik le Rouge et ses hommes. Il faut néanmoins préciser que celle-ci s'apparentait plus à des sagas, contes et autres récits légendaires qu'à des traités géographiques

 

. La probable découverte par les Africains

 

Parmi les nombreuses thèses - plus ou moins fantaisistes - circulant actuellement, celle d'une découverte par des navigateurs venus d'Afrique bénéficie d'une certaine crédibilité.

 

En premier lieu parce qu'entre la pointe occidentale de l'Afrique et l'est du Brésil la distance n'est que d'à peine deux mille kilomètres, avec différentes îles entre les deux pour faciliter la navigation. Et comme de nombreuses peuplades africaines maitrisaient les techniques de navigation, la théorie est parfaitement acceptable.

 

D'autres éléments existent pour défendre cette hypothèse, notamment des similitudes entre l'art africain correspondant à l'époque médiéval et l'art olmèque. Difficile cependant de parler de découverte dans cette situation, l’intentionnalité étant incertaine et la transmission de la connaissance inexistante.

 

. Les Chinois par Zheng He en 1421.

 

Avant de s'isoler et renoncer à toute exploration océanique, la Chine a été un Empire maritime important jusqu'à la fin du XVe siècle.

 

D'après certaines sources (principalement chinoises), la découverte des Amériques serait le fait du navigateur Zheng He, chargé par l'empereur Ming d'explorer les côtes africaines et au delà.

 

Car étrangement si le Chinois a bien découvert l'Amérique, ce ne fut pas par la voie directe - le Pacifique - mais en doublant le cap de Bonne Espérance et en traversant l'Atlantique, avant de franchir le détroit de Magellan et remonter l'Amérique par la côte ouest.

 

Les éventuelles preuves scientifiques d'une telle découverte sont insuffisantes, voire inexistantes, reposant sur quelques rares similitudes de langage entre le chinois et certains dialectes amérindiens. Le principal élément repose sur les exceptionnels talents de navigateur de Zheng He dont chacune des expéditions précédentes fut une réussite attestée. 

 

D'autres théories...

 

A l'heure où chaque pays revendique la découverte des Amériques, difficile d'être exhaustif, mais l'Histologue a listé plusieurs thèses plus ou moins fantaisistes...

 

La France. Dès la fin du moyen-âge, l'île Brésil est citée dans différents documents. La bibliothèque de Charles V au Louvre aurait été réalisée dans un bois exotique venu de là-bas, au milieu du XIVe siècle donc...

 

La Turquie ou plus exactement les Ottomans. Aucun élément probant si ce n'est  la profonde conviction du président actuel, Erdogan. Certes les Ottomans ont été de grands navigateurs, mais plutôt au VXIe siècle, après Colomb donc...

 

On pourrait aussi citer les Phéniciens, les Irlandais, les Écossais et quelques autres excellents marins qui auraient pu s'égarer un peu trop à l'ouest.

 

Au final, c'est bien Christophe Colomb qui est rentré dans l'histoire (ou éventuellement Amerigo Vespucci qui a donné son nom au continent en étant le premier à envisager qu'il s'agissait d'un continent à part entière), peut-être pas comme celui ayant réellement découvert le nouveau monde, mais comme celui ayant révélé son existence à la plus grande partie de l'humanité.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0